5e journée des éliminatoires de la CAN Côte d’Ivoire 2023: Le Burkina se fait battre par le Cap-Vert

Un 4-3-3 comme système proposé mais mal maitrisé par les joueurs. La première grosse erreur est venue de Cédric Badolo qui a mal relancé une balle sur l’attaquant capverdien Tiago Manuel Dias Correia dit Bébé. L’ancien joueur de Manchester United ajuste Kilian Nikiéma d’une frappe limpide des 25 m pour l’ouverture du score (6e).

L’attaquant de la Real Sociedade (Espagne) a véritablement pesé sur la défense burkinabè. Les Etalons ont répliqué mais Aziz Ki manque une offrande de Dango Ouattara sur une frappe à bout portant qui manque le cadre (11e). L’attaquant de Young African (Tanzanie) a surtout manqué de sang-froid dans ce coup.

Mais les Etalons vont revenir dans le match avec l’égalisation de Issoufou Dayo (45+1). Ce but a galvanisé l’équipe burkinabè qui est revenue gonflée à bloc à la reprise. Si Dango Ouattara n’avait pas été trop gourmand dans son débordement côté droit, il aurait pu passer le ballon à Gustavo Sangaré qui attendait au point de penalty.

Mais l’ailier de Bournemouth (Angleterre) a préféré frapper sur le petit filet (47e). Contre le cours du jeu, Joao Paulo Moreira va aggraver le score pour le Cap-Vert, profitant d’un cafouillage suite à un corner (66e), juste après la sortie sur blessure du capitaine des Etalons Bertrand Traoré.

Des Etalons sans répondant

Les Etalons sont tétanisés après le 2e but capverdien, mais aussi en manque de fraicheur physique, n’arrivent plus à aligner trois passes, laissant des espaces aux Requins bleus qui déroulent. Le jeune Mahamady Bangré, entré à la place de Bertrand Traoré, propose un jeu en attaque placée mais ses coéquipiers manquent de répondant.

Les Etalons seront encore surpris par un 3e but qui vient sonner le glas de la défaite du Burkina Faso. D’inhabituelles erreurs individuelles Edmond Tapsoba se loupe sur un ballon en chandelle qu’il tente de protéger dans ses 18 m au lieu de dégager.

Euclides Tavares Andrade, en bon renard de surface, en profite pour tripler la mise (90+3). « Les Capverdiens ont su profiter de nos erreurs. Mentalement ce n’est pas facile pour des équipes déjà qualifiées. Aussi, le terrain ne nous a pas aidés. L’adaptation était difficile. Mais nous avons été punis par nos erreurs individuelles », a justifié en fin de rencontre, le sélectionneur des Etalons, Hubert Velud.

La sérénité défensive connue des Etalons a été mise à mal à Praia par les Requins Bleus. Il y a eu un manque de justesse technique de l’axe central et des pistons. Le milieu de terrain n’a pas également tourné à plein régime comme d’habitude.

Les Etalons chutent ainsi pour la première fois dans ces éliminatoires de la CAN 2023 et leur sélectionneur, Hubert Velud enregistre son premier revers depuis qu’il est à la tête de l’équipe nationale burkinabè. Malgré cette défaite, le Burkina Faso (10 points+3) garde toujours sa place de leader du groupe B devant le Cap-Vert (10 points+3), grâce au goal-average particulier.

Les Requins bleus arrachent le seul ticket qualificatif pour la CAN dans ce groupe avant son dernier match face au Togo (en septembre prochain) qui a dominé Eswatini (2-0) en début d’après-midi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *