Un Casque bleu burkinabè a perdu la vie au Mali

Un Casque bleu burkinabè est décédé de ses blessures à la suite de l’attaque d’une patrouille vendredi dans le nord du Mali, portant le bilan à deux morts, a annoncé le porte-parole de l’ONU lundi.

Le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré lundi que le soldat de première classe Bouma Bamouni, 28 ans, était décédé vendredi et que le premier lieutenant Ali Barro, décédé dimanche, aurait eu 33 ans le mois prochain. Tous deux avaient rejoint la mission de maintien de la paix le 11 octobre 2022 “où ils ont servi avec professionnalisme, contribuant à nos efforts pour restaurer la paix et la sécurité au Mali”, a-t-il déclaré.

La mission de l’ONU au Mali (MINUSMA) avait annoncé vendredi qu’une patrouille avait été “la cible d’une attaque complexe” près de Ber, dans la région de Tombouctou, où elle avait d’abord heurté une mine avant d’essuyer des tirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *