Burkina: Le PUDTR s’investit pour le développement de Fada N’Gourma

Grâce au Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR), la ville de Fada N’Gourma aura sa salle polyvalente dans dix-huit mois, selon le délai imparti à l’Agence de conseil et de maîtrise d’ouvrage déléguée en bâtiment et aménagement urbain du Burkina (ACOMOD).

En effet, les travaux de construction de cette infrastructure ont été lancés, samedi 10 juin 2023, par une délégation gouvernementale, composée des ministres en charge de l’économie, Aboubacar Nacanabo, des infrastructures, Adama Luc Sorgho, de l’enseignement supérieur, Adjima Thiombiano, et des transports, Anuuyirtole Roland Somda.

Selon le modèle architectural, le bâtiment aura une capacité d’accueil de 1000 places, soit 800 pour la grande salle polyvalente au rez-de-chaussée surplombé en R+1 par une mezzanine de 200 places. Pour sa réalisation, y compris le suivi contrôle, la Banque mondiale et l’Etat burkinabè ont mobilisé environ 2,7 milliards F CFA.

43km de caniveaux pour assainir Fada N’Gourma

Bien avant le lancement des travaux de construction de la salle polyvalente, la délégation gouvernementale a visité, en début de matinée, d’autres investissements du PUDTR.

En effet, dans le domaine de l’assainissement, au total 43 km de canaux de drainage des eaux pluviales sont en cours de réalisation dans les 11 secteurs de la ville de Fada N’Gourma. D’un coût révisé de 22 milliards F CFA environ, ce sous projet a mobilisé huit entreprises nationales.

Il est piloté par l’Agence des travaux d’infrastructures du Burkina (AGETIB). En fait, selon le Directeur général (DG) de l’AGETIB, Mathieu Lompo, c’est 5km de canaux primaires et 38 km de canaux secondaires et tertiaires qui sont en cours de réalisation.

De plus, a-t-il indiqué, parallèlement à la réalisation des canaux de drainage des eaux pluviales, 40km de voiries dont 22 km revêtus en pavés et en béton bitumineux sont en plein aménagement. Aussi, la ville de Fada N’Gourma bénéficiera de 22 km d’éclairage public solaire et de quatre feux tricolores solaires.

A ce jour, le taux d’exécution physique des travaux oscille entre 80 et 90% et les ouvrages seront livrés à partir du 31 juillet 2023.

Par ailleurs, la délégation gouvernementale a visité également le Centre médical urbain (CMU) du secteur 1 de Fada N’Gourma. Dans cet hôpital, le projet a construit plusieurs salles d’hospitalisation, des latrines-douches et un poste d’eau autonome.

Plus de 66 millions F CFA au profit de 8 associations

Au secteur 2 de Fada N’Gourma, Aboubacar Nacanabo et ses homologues ont visité également le nouveau Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) en pleine construction, toujours dans le cadre du PUDTR.

Au sujet de la qualité de toutes ces infrastructures, a insisté le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Adjima Thiombiano, il convient d’y veiller avec rigueur.

En marge de la cérémonie de lancement des travaux de réalisation de la salle polyvalente, le PUDTR a offert des équipements d’une valeur de 53 millions francs CFA et des fonds de roulement de 13 millions francs CFA à huit associations de la commune de Fada N’Gourma. Il a remis, également, 10 tonnes de vivres aux Personnes déplacées internes (PDI).

Pour « la confiance sans cesse renouvelée à l’endroit du Burkina Faso », le ministre en charge de l’économie, Aboubacar Nacanabo, a traduit la reconnaissance du gouvernement à la Banque mondiale.

Agence d’information du Burkina

طة

Continuer la lecture

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *